Ce forum est dédié au manga en général
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dragon ball z budodai tenkaichi 2 (partage d'expérience)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jecth
Admin
Admin


Nombre de messages : 119
Age : 29
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Dragon ball z budodai tenkaichi 2 (partage d'expérience)   Ven 13 Juil - 15:53



DBZ, trois lettres qui donnent du frisson à toutes les personnes de ma génération qui étaient scotchées devant leur écran chaque mercredi matin à encourager les exploits de Sangoku et de ses amis. Après l´excellente surprise DBZ Budokaï, qui donnait une autre alternative à Soul Calibur 2 et VF 4, Atari continue d´exploiter cette mine d´or en sortant une nouvelle galette qui ne manque pas de piment. Les nouveautés sont elles au rendez vous ? Juchez votre nuage magique et suivez moi !

On ne change pas une équipe qui gagne !

Dès les premières minutes à éplucher en détail le menu, on constate avec tristesse que le mode Histoire, qui faisait la fierté du premier opus, a totalement disparu de la circulation.

Les modes dispos :

Le Duel va permettre à deux valeureux combattants de s'affronter dans les endroits mythiques de la série et de déterminer le meilleur guerrier de l'univers.

Le championnat du Monde, divisé en trois niveaux de difficulté, va enfin permettre de mettre une raclée à Hercule et de s'emparer de son titre.

Aller faire un tour dans le magasin de Bulma qui, avec l'argent récolté dans les tournois, vous vend des compétences essentielles afin de créer le combattant ultime.

Un mode Bonus vous donne accès au vaisseau de Babidi. Acharnez-vous dans les quatre niveaux proposés. Les points obtenus libèrent progressivement de nouve

aux personnages, tous issus du clan du sorcier. Joue aux dés avec les sayans !

La grande nouveauté de ce Budokaï reste le chapitre Dragon World, sorte de jeu de l'oie enfantin où la quête des 7 boules de cristal sera au centre de l'histoire. Vous avez le droit à trois joueurs dans votre équipe, Sangoku, tout de 3D vêtu, pouvant être accompagné dans ses péripéties par un ou deux accolytes, modélisés par des pions à leur effigie.

Chaque carte est assez vaste, les joueurs ayant la possibilité de se déplacer à travers un réseau reliant divers points. Vous avez le droit à un seul lancé, ce nombre pouvant évoluer selon les items que vous ramassez.

A ce sujet, plusieurs objets pratiques sont disséminés un peu partout et permettent d'augmenter nos compétences. Le radar de Bulma est présent afin de faciliter la recherche des boules de cristal. Des liasses de billet fructifient votre besace dans l'optique d'acquérir de nouvelles compétences.

Autre principe du Dragon World , les combats vont opposer les plus grands guerriers de la planète, l'ordre des rencontres reste en adéquation avec la série de Toryama. Les guerriers de l'espace, Freezer, Cell et Boo sont les principaux adversaires qui vous barrent la route .

Matérialisées par des briques à la "Pyramide", les vies (cinq par personnages) sont liées au destin du héros, afin qu'il résolve les diverses énigmes proposées sur la carte, certaines demandant parfois de ne pas utiliser ses poings.

Quelques subtilités fort agréables ont été implantées afin de corser un peu l'addition. Les développeurs ont eu la bonne idée d'intégrer des gages afin de rendre les joutes plus difficiles et mettre vos nerfs à l'épreuve. Autre indice à connaître, quand deux sayans se rencontrent, l'un des deux voit sa puissance augmenter. Enfin, il faut savoir qu'un adversaire qui vous a mis au tapis une première fois est beaucoup plus vulnérable lors de la seconde opposition.

Les récompenses varient selon le guerrier que vous avez envoyé en enfer. De nouvelles compétences et techniques sont offertes par certains adversaires qui peuvent aussi rejoindre le clan très fermé des personnages jouables dans les autres modes. De nouveaux niveaux viennent également satisfaire les plus méritants.

Des ajouts qui en mettent plein la vue

Vérité oblige, Budokaï premier du nom était réputé pour être un titre très difficile de part les combos psychédéliques qu'il fallait exécuter. Les développeurs ont entendu notre appel et ont décidé que ce nouvel opus serait beaucoup plus accessible.

Le nombre de techniques a encore évolué, des raccourcis permettent aux plus novices de réussir aisément des vagues déferlantes. Mais la facilité a un prix. Les combos beaucoup plus complexes rapportent plus de dégâts, poussant les plus fainéants à s'acharner sur un mode entraînement ultra complet où Goku et ses amis deviennent vos coaches. Cependant, les mouvements défensifs sont toujours peu efficaces, laissant la priorité au bourrinage et aux attaques suicidaires.

Des manipulations assez délirantes vont plonger l'apprenti sayan au plus près des combats. Les sticks analogiques du pad PS2 sont particulièrement mis en avant afin de rendre un attaque plus puissante que jamais. La défense est également concerné et les plus résistants pourront sans problème repousser les attaques ultimes au prix d'un effort draconien.

Les fusions sont également de la partie. En appliquant à la lettre la série de touches à reproduire, vous pouvez créer des personnages plus puissants qui possèdent des attaques assez débiles comme celles du beignet radioactif et du fantôme kamikaze.

Un peu plus proche du Manga

Le moteur graphique a largement été retravaillé par rapport à la première version. De part le Cell Shading, les développeurs se rapprochent sensiblement du manga de Toryama afin de satisfaire les inconditionnels de la série.

Les décors sont beaucoup plus soignés et fourmillent de détails sympathiques, comme les flocons de neiges et la représentation de l'eau. Namek, La Tour Karine, et la salle de L'esprit du temps accueillent de nouvelles arènes comme le quartier général de l'Armée du Ruban Rouge et le complexe de la Capsule Corporation.

L'interaction avec le décor est encore plus impressionnante et envoyer un adversaire contre une montagne deviendra une agréable habitude.

La modélisation des personnages prend évidemment en compte ce changement, chaque protagoniste ayant suivi une cure de jouvence assez sympathique qu'on les croiraient tout droit sortis d'une planche à dessin. Leur nombre à également augmenté et c'est avec un grand plaisir que l'on accueille de petits nouveaux comme Videl, Goten, le jeune Trunk et Boo Boo.

Excepté la cinématique d'introduction super stylée, le reste n'est que texte a répétition et séquences ennuyeuses. Tout ce qui faisait le charme du premier opus à ce sujet à complètement disparu et va vite rebuter certains fans.

Plus débile tu meurs !

Pourquoi ce changement monsieur Atari ? Les commentaires originaux du premier Budokaï satisfaisaient amplement. Cela permettait aux plus jeunes de connaître les véritables voix de la série !

Cette fois-ci, préparez vous à avoir une sérieuse déconvenue car Budokaï 2 va montrer à quel point nos amis de l'autre coté de l'Atlantique n'ont pas de chance.

La plupart des commentaires dans la langue de Shakespeare sont assez débiles, Freezer ayant l'air d'un gosse de cinq ans et le gros Boo d'un fille en jupette. Le plus gros manque de respect vient de Végéta, le personnage le plus charismatique de DBZ, qui ressemble ici à un vieux routier qui aurait forcé sur la cigarette !

Le thème musical est identique au premier opus, toujours aussi rock et mettant du piment à chacun des combats. Les bruitages sont quant à eux assez convaincants, le minimum syndical la plupart du temps.

Comment faire une vague déferlante par Gohan !

Le moteur graphique a été revu à la hausse. Les décors sont plus soignés et fourmillent de détails sympathiques.

L´interaction avec le décor est toujours aussi impressionnante.

Plus

-Proche du Manga
-Décors plus soignés
-Nombre impressionnant de personnages
-Plus maniable
-Les fusions
-La cinématique d´introduction

Moins

-Absence du mode Histoire
-Les voix anglaises
-Texte à répétition
Pari réussi pour Atari puisque, non content d´avoir redonné un premier souffle à la saga, il réussit une seconde fois à mettre les guerriers de l´espace au premier plan. Tout en corrigeant les défauts du premier opus, cette nouvelle édition fourmille de nouveautés très intéressantes qui vont ravir les fans des combattants aux cheveux décolorés. On en redemande.

GRAPHISME :


16/20


Le moteur graphique a largement été modifié afin de donner un rendu proche du manga. Exceptée la superbe cinématique d´introduction, le reste n´est que texte et séquences ennuyeuses.

JOUABILITE :


17/20


Avec une prise main rapide, intuitive et une palette de mouvements nettement évoluée, ce nouveau Budokaï surpasse largement son grand frère. Les accrocs des bornes d´arcade vont y prendre goût.

BANDE SON :


11/20
Les magnifiques commentaires japonais laissent la place à des voix anglaises très humiliantes pour les personnages de la série. Des bruitages convaincants et une bande son très Rock n Roll essayent de tenir la barre. Un gros raté.

ANIMATION :


17/20


La plupart des décors interagissent avec les combats et envoyer un guerrier pulvériser une montagne ou un building sera un jeu d´enfant.

DUREE DE VIE :


18/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultimewar.olympe-network.com/index.php
 
Dragon ball z budodai tenkaichi 2 (partage d'expérience)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dragon Ball Z [Topic Général]
» Dragon Ball Raging Blast / PS3
» Dragon Ball, le film.
» Dragon Ball
» Dragon Ball Raging Blast

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Dragon ball z :: Jeux vidéo dragon ball z-
Sauter vers: